Les États-Unis lèvent l’interdiction de Huawei, mais temporairement et dans une mesure limitée

By Laurent LOUIS-THERESETélécomWith 0 comments

Ce weekend, l’internet est devenu hystérique quand Google a annoncé qu’il coupait tous ses liens avec Huawei suite à la nouvelle loi gouvernementale. Après un jour de spéculation sur l’avenir de l’entreprise, le Département du commerce à ratifier une licence temporaire à Huawei afin de maintenir ses produits existants.


La licence limitée d’Huawei est cependant en vigueur que jusqu’au 19 août 2019. Elle permet à l’entreprise de travailler avec des sociétés américaines afin d’assister ses clients. L’entreprise basée à Shenzhen pourra entretenir les relations commerciales avec Google, Intel, Qualcomm, et les autres afin de diffuser les mises à jour de logiciel sur le matériel existant.


Cette licence générale de 90 jours est par ailleurs une bonne nouvelle pour certains petits réseaux régionaux qui dépendent de l’infrastructure d’Huawei. Deux régions déjà touchées par l’interdiction de l’entreprise étaient des zones rurales du Wyoming et de l’Oregon


La licence limitée ne signifie pas que tout est bon entre Huawei et le gouvernement Américains. La licence temporaire permet seulement à l’entreprise Chinoise de conserver les appareils déjà sur le marché. Cela signifie que même si Huawei peut encore publier des correctifs de sécurité pour ses produits électroniques, l’entreprise ne sera pas en mesure de publier de nouveaux matériels qui reposent sur une technique vendue ou sous licence par des sociétés américaines telles qu’Android.


Si la relation entre Huawei et les États-Unis reste inchangée, les restrictions de la liste des entités reprendront pleinement effet. L’entreprise peut utiliser ces trois mois pour terminer la construction de ses systèmes d’exploitation personnalisés et déployer le nouveau firmware sur ses appareils actuels. Espérons que ce dernier cas de figure ne se reproduira pas.

0/5 (0 Reviews)